La nature du dialogue - Rénovation et extension d’une maison individuelle en bordure du Parc Forestier de la Mare Adam, près de la gare de Sèvres Rive Gauche (92)

Mission complète

Commande :

Marché privé

MOA :

Privé

Surface:

450 m²

Coûts :

750 000 euros

Calendrier :

Automne 2014 > Juin 2016

Statut :

Livré

La maison abandonnée fait peine à voir. Il faut refaire la toiture, les menuiseries, les moulures, le chauffage, l’électricité… même les pierres de la façade son abimées. Après avoir vérifié que le terrain ne surplombe pas une grotte calcaire – nombreuses dans la région – nous procédons à la création de nouvelles fondations pour étendre la maison et l’ouvrir vers le sud, dans un espace plongé dans le jardin. Ce sont les lignes et les matériaux de l’existant, qui date de 1900, qui inspirent la pureté et le minimalisme du prolongement de verre et de métal. Le maître-mot : la perméabilité. L’espace de la cuisine, au rez-de-chaussée, devient le cœur de la maison et articule les deux espaces de séjour, entre tradition et modernité, entre maison et jardin. Le client collectionne les disques. Un couloir est spécialement dédié au rangement de ses vinyles. Les étages abritent les chambres : au R+1, la suite parentale, et au R+2, la chambre de l’enfant bénéficie d’une double hauteur dans l’espace bureau et d’un lien vers le couchage, sous les combles. La toiture végétalisée renforce la présence verte et organique de l’extension. La maison est chauffée grâce à un poêle à granulés de bois. Ce chantier est une première pour nous. Notre présence sur le site avec les artisans est quasiment quotidienne. Nous nous efforçons de contrôler le projet pour une bonne exécution, d’échanger avec les artisans des différents corps de métiers, pour apprendre les uns des autres.